sport

10 bienfaits de la course à pied sur la santé

La passion de la course à pied a une multitude d’effets bénéfiques pour la santé, prouvés par la science. Parlant des bienfaits de la course à pied ; nous pouvons citer son effet bénéfique sur le fonctionnement du cœur et le cerveau ; mis à part cela, cette pratique possède également de nombreuses autres qualités méconnues qui méritent d’être vantées. D’une part, la course à pied, comme nous le savons, est bonne pour le psychisme ; elle nous soulage du stress, nous garde en forme et augmente notre meilleure forme. Mais la course à pied est aussi un outil très efficace pour prévenir et traiter de nombreuses maladies résultant de l’état pathologique inflammatoire.

D’autre part, la course à pied est bonne pour le cœur et l’ensemble du système cardio-vasculaire, grâce à son effet positif sur la pression artérielle ; ( précisément à cause de son action contre l’hypertension et son action pour l’amélioration de l’efficacité cardiaque ). De plus, ces effets positifs ne se limitent pas au moment de l’activité physique ; mais sont maintenus par la suite et ont un impact positif sur l’ensemble de notre mode de vie.

Alors si vous désirez en savoir plus sur les bienfaits de la course à pied, ce présent article est parfait pour vous. Vous découvrirez ci-dessous tout ce dont vous avez besoin comme informations.

Découvrez aussi : Quelles sont les meilleures astuces pour bien faire le grand écart ?

Les bienfaits de la course à pied

1.     Courir brûle des calories

course a pied calorie

La course à pied est une activité qui fait bouger pratiquement tous les muscles du corps et aide à brûler des calories, tonifier les muscles et assécher le corps. Combiner 2 ou 3 séances de course à pied par semaine, avec une alimentation légère et riche en fruits est une panacée pour perdre du poids et se sentir plus léger. La course à pied est une activité physique aérobie qui nécessite un effort physique important : cela se traduit par une dépense calorique importante, difficile à réaliser avec d’autres sports dans le même intervalle de temps.

Dans la littérature, la consommation de calories est approchée par la formule : KCal = 1 x km parcouru x kg de poids corporel.

Cela signifie qu’une personne de 70 kg parcourant 5 kilomètres consomme environ 350 kcal. Mais ce n’est pas tout, l’augmentation de la consommation de calories se poursuit même dans les heures qui suivent l’entraînement. Par conséquent, afin d’être regorgé des  bienfaits de la course à pied il est nécessaire de courir.

2.     La course à pied est un antidépresseur naturel

La course à pied stimule la production d’hormones de bonne humeur. Il est scientifiquement prouvé que l’une des bienfaits de la course à pied est l’augmentation des niveaux de sérotonine (l’hormone de la bonne humeur). Dans certaines études, il a été constaté que l’amélioration de la fonction cognitive était liée à l’augmentation de la force musculaire. La course à pied diminue les niveaux de stress et facilite ainsi le sommeil nocturne. Comme bienfaits de la course sur le cerveau ; elle a des effets qui réduisent même les niveaux de stress, favorisant la relaxation mentale, et favorisant ainsi le repos nocturne. Elle réduit également le risque de maladies cardiaques, d’infections et de tension artérielle. En effet, les médecins et scientifiques ont démontré les bienfaits de la course sur le corps dans diverses recherches ; allant même jusqu’à prouver la réduction de l’incidence de certains cancers et la prévention de l’ostéoporose.

Mais il y a beaucoup d’autres effets positifs de la course à pied, même si elle est pratiquée quelques minutes par jour.

Découvrez aussi : Corde à Sauter : Quels Avantages Pour la Santé ?

3.     La course à pied renforce votre système immunitaire

course à pieds et système immunitaire

L’exercice peut également améliorer votre système immunitaire. Courir environ 30 km par semaine aura un effet positif sur votre système de défense, tandis que courir plus de 90 km par semaine aura un effet négatif. La plupart des chercheurs conviennent que la course à pied renforce l’immunité. Cela signifie que les variations induites par l’effort sont généralement positives. S’il est vrai que la production de certaines hormones (cortisol et catécholamines), augmente avec une réaction de stress, il augmente également jusqu’à six fois la production de leucocytes tueurs et d’interféron important ; pour la prophylaxie, des infections virales et des néoplasmes.

De plus, l’interleukine élève la température corporelle, créant un environnement moins propice à la croissance et à la reproduction de virus et de bactéries. En outre, les muscles soumis à un stress prolongé produisent de l’interleukine-6 ​​(IL6) qui maintient l’immunité cellulaire stable. Le mécanisme sous-jacent de cet avantage répandu est la réduction de l’état d’inflammation de l’organisme. Un niveau chronique d’inflammation, est probablement à la base de nombreuses pathologies. La preuve en est la présence de taux élevés dans l’organisme de substances, telles que l’interleukine-6 ​​et la protéine C-réactive, médiateurs de l’inflammation. L’exercice à une action anti-inflammatoire et ; par conséquent, à long terme, une activité physique régulière peut protéger contre le développement de maladies chroniques.

4.     La course aide à réparer les lésions cérébrales

Toujours dans le but de faire découvrir les bienfaits de la course à pied, une étude récente de l’Université d’Ottawa a révélé que courir régulièrement, peut aider à réparer les lésions cérébrales. Ceci est possible, selon les mêmes chercheurs, grâce à une substance connue sous le nom de facteur de croissance nerveuse (VGF). Ainsi, une expérience a été menée sur un groupe de souris présentant un déficit de développement cérébral ; et montre que pendant la course, le facteur de croissance VGF augmente, ce qui à son tour semble être capable de réparer les dommages de la gaine de myéline, la muqueuse des nerfs.

Les médecins espèrent que cette découverte apportera des avantages dans le traitement des maladies neurodégénératives, y compris la sclérose en plaques ; et augmentera l’espérance de vie de ceux qui font du jogging ou du jogging régulièrement. Cependant, le Dr David Piketts, qui a participé au projet,  confirme : La nouvelle recherche est particulièrement intéressante, car elle permet d’expliquer l’effet que l’exercice ; comme la course à pied, peut avoir sur les personnes atteintes de maladies neurodégénératives, telles que la sclérose en plaques dans laquelle la gaine de myéline est endommagée.

Découvrez aussi : Pourquoi faut-il pratiquer l’entraînement cardiovasculaire à tout âge ? 

5.     La course à pied améliore les fonctions cognitives

course à pied et fonctions cognitives

Les bénéfices de la course à pied au niveau neurologique concernent également les plus jeunes. Certaines études publiées dans la revue de l’Académie américaine des sciences, mettent en évidence un lien entre un exercice physique constant ; et une amélioration des fonctions cognitives. Même les enfants et les jeunes qui forment constamment et, en particulier, qui s’appliquent en cours d’exécution ont amélioré l’apprentissage des compétences par rapport à leurs pairs sédentaires. L’entraînement augmente la vascularisation cérébrale, plasticité neuronale et la production de facteurs neurotrophiques. Ces éléments combinés permettent à notre cerveau de mieux fonctionner et de rester «jeune» le plus longtemps possible. Courir vous permet d’apprendre mieux, plus tôt et c’est bon pour votre mémoire.

De cette manière, le sport à petit prix (les bonnes chaussures et beaucoup de bonne volonté suffisent), est parfait pour réactiver le système cardiovasculaire ; et pour tonifier les jambes et les fesses, la course à pied est aussi la meilleure activité pour perdre quelques kilos en trop. Mais pas seulement tout, parce que la course à pied ; si elle est pratiquée régulièrement, vous rend euphoriques, en vous aidant à retrouver la bonne humeur, améliorer l’estime de soi et combattre le vieillissement.

6.     Courir rajeunit le cerveau

Une équipe de recherche de l’Université du Kentucky  a observé qu’une personne âgée de 50 à 69 ans, qui court au moins trois fois par semaine stimule la production de nouvelles cellules cérébrales. Les tests menés par les chercheurs sur les participants, ont montré que le sang circule vers le cerveau en plus grande quantité ; ce qui lui permet de mieux remplir ses fonctions. De plus, un  projet de recherche similaire, parrainé par l’Université de Pittsburgh, a révélé que la marche rapide répétée trois fois par semaine, a un avantage tangible : jusqu’à 2% d’augmentation de la taille de l’hippocampe.

La combinaison de ces études, selon les experts est de bon augure, pour la recherche d’une thérapie plus efficace contre certaines maladies neurodégénératives ; telles que la maladie d’Alzheimer. Un cerveau rajeuni rendu plus actif grâce à la course à pied pourrait mieux réagir aux médicaments, contrer la maladie et ralentir son évolution.

Découvrez aussi : Pourquoi pratiquer le yoga ?

7.     La course réduit l’anxiété

De nombreuses études s’accordent sur l’incroyable efficacité de l’exercice physique aérobie, en particulier l’un des bienfaits de la course à pied. Ces études ont montrées que la course à pied peut lutter contre les troubles anxieux et paniques, grâce à divers mécanismes qui sont activés. L’exercice doit de préférence être de type aérobie, c’est-à-dire courir, nager, faire du vélo ; car il augmente la capacité respiratoire, l’oxygénation des tissus et la résistance à la fatigue. Cela détermine un niveau de bien-être physique plus élevé qui se traduit, en pratique, par une résistance accrue aux maladies, une augmentation du système immunitaire, une réduction du risque de maladies cardiovasculaires ; et de diabète également.

En effet, cela vous donne plus un grand sentiment de bien-être général et confiance en vos possibilités physiques et psychologiques. En particulier contre l’anxiété, 30 minutes de course pas trop rapide (avec une fréquence cardiaque ne dépassant pas 100 battements par minute) n’ont pas seulement un effet comparable à celui d’un anxiolytique ; mais qui ont également une action bénéfique au niveau de la tension musculaire, l’un des symptômes les plus fréquents chez les personnes anxieuses. De plus, l’un des capitaux bienfaits de la course à pied, est la régulation du rythme cardiaque ; autre facteur d’inconfort pour les personnes souffrant de troubles anxieux.

Découvrez aussi : Comment mincir en faisant du vélo d’appartement ?

8.     La course à pied combat le diabète grâce à l’hormone du sport

Dans l’optique de bénéficier des bienfaits de la course à pied, nous vous recommandons de faire le sport ; car cela peut vous aider à pour lutter contre le diabète ; tout cela grâce à l’irisine.

En fait, les diabétiques ont des taux sanguins d’irisine inférieurs à ceux d’une personne en bonne santé ; ainsi la découverte pourrait donc ouvrir la voie à de nouvelles thérapies basées sur cette hormone, capables de contrôler la glycémie. Les nombreuses études qui ont récemment enquêté sur le rôle de l’irisine mettent en évidence des caractéristiques importantes de cette hormone produite lors de l’activité physique, à tel point qu’elle a mérité la définition d ‘«hormone du sport». Par conséquent, on peut dire que l’hormone est régulée par l’activité physique. Plus vous pratiquez de sport, plus votre corps produira d’iris ; et ainsi, votre corps sera en forme et en meilleure santé. Les experts ont constaté que les personnes qui restent en forme ont une meilleure mémoire et une pensée plus claire.  La course augmenterait également la taille de cet organe, car le mouvement favorise le renouvellement cellulaire.

Découvrez aussi : Quels sont les avantages de la marche quotidienne pour la santé ?

9.     La course aide à prévenir les tumeurs

Corollaire de l’effet bénéfique de la lutte contre le diabète, il est également connu que courir régulièrement diminue le risque de développer des tumeurs: cela est confirmé par de nombreuses études scientifiques. Selon les chercheurs, l’activité physique aiderait à réduire les facteurs de risque tels que l’obésité et les niveaux d’insuline et d’hormones dans le sang ; ainsi qu’à rendre le corps plus réactif face à cette formidable pathologie. Comme autre point capital des bienfaits de la course à pied, elle aide à réduire le «mauvais» cholestérol un autre ennemi du cœur qui se dépose dans les vaisseaux sanguins et les obstrue. Même une activité physique légère, mais constante aide à réduire les triglycérides et à augmenter le taux de cholestérol HDL ; ce qui aide à maintenir les vaisseaux sanguins en bonne santé.

10. La réduction de l’ostéoporose, un des principaux bienfaits de la course à pied

alternative pour l'ostéoporose

La masse musculaire et osseuse a tendance à diminuer au fil des ans (déjà après 30 ans), de manière beaucoup plus constante chez les sujets sédentaires. La pratique régulière d’une activité physique permet de réduire drastiquement la perte de masse musculaire. D’abord, la course à pied, grâce aux petits impacts continus avec le sol ; stimule l’activité des ostéoblastes, les cellules responsables de la formation du tissu osseux. Cela se traduit par une plus grande densité osseuse avec une réduction conséquente du risque d’ostéoporose (en particulier chez les femmes).

De plus, l’amélioration de l’efficacité du système musculo-squelettique réduit considérablement les risques de chutes et de blessures liées aux activités quotidiennes normales. Améliorer la santé des os, serait beaucoup plus simple que vous ne pouvez l’imaginer. Cependant, selon une étude des universités britanniques d’Exeter et Leicester, une femme n’aurait besoin que de 1 à 2 minutes de course par jour pour obtenir des bienfaits de la course à pied ; et cela s’applique également aux hommes. Il est vrai que malgré les bienfaits de la course à pied, elle ne renforce pas le squelette. Par conséquent, il est donc également nécessaire de faire des exercices spécifiques pour protéger la santé des os, comme la course, le saut et la longe.

Conclusion

Les bienfaits de la course à pied, qui impliquent la forme physique, le système cardiovasculaire et le cerveau sont tangibles. La science confirme que la course à pied est bonne pour tout être humain et que c’est un outil de prévention utile contre des pathologies très différentes. Elle aide aussi à réparer les lésions cérébrales. La course à pied améliore les fonctions cognitives ; rajeunit le cerveau, réduit l’anxiété, combat le diabète grâce à l’hormone du sport, aide à prévenir les tumeurs, aide à réduire le «mauvais» cholestérol, réduit l’ostéoporose ; et est donc idéale pour les yeux. Ainsi, ce sont ces raisons qui font de la course à pied l’une des pratiques la plus recommandée ; et ceci, pour un mode de vie sain, équilibré et durable.

Découvrez aussi : Quels sont les avantages des balances connectées pour la santé ?